le Canard de l’Etang

4 juin 2009

Jean-Marie Cavada, le « joker anti-Modem de Sarkozy »

http://www.perenom.net/images/2007/11/26/20040510jmca.jpg

 

Jean-Marie Cavada, un européen convaincu à l’instar de François Bayrou. Les deux hommes, un temps unis par la politique partagent le même avis sur cetaines questions, dont  celle concernant la Turquie (contre l’entrée du pays dans l’Ue).

Pourtant, le N°3 sur la liste UMP en Ile de France préfère insister sur les points de divergences des deux hommes désormais « concurrents« .

Devant les journalistes de Libération qui interrogent chaque jour un candidat aux européennes, le candidat du Nouveau Centre (NC) ne cesse de dénoncer la campagne de son ex-compagnon de route.  

Mais tient d’abord à préciser qu’il ne l’a « pas quitté ». Bien au contraire. Le démocrate s’en est allé, préférant « changé de thèmes, de stratégie électorale et d’électorat en vidant l’eau du bain ». La «vérité » selon lui.

Autrement dit, François Bayrou aurait renié ses électeurs de centre-droit, pour tenter « l’alliance à gauche », puisqu’elle « n’a pas marché » à droite. L’ex-candidat démocrate n’a, semble-il, pas voter pour l’actuel chef de l’état au second tour de la présidentielle. Mais ne s’est pas non plus prononcé en faveur de Dame Royal.

Et même si cette dernière s’était invitée à son domicile, pour lui proposer le poste de Premier ministre en cas d’élection de la socialiste.

Afin d’appuyer ses propos, JMC nous invite à comparer les textes de l’ancienne UDF avec ceux du NC. Deux programmes qui se ressembleraient comme deux gouttes d’eau.

En tout cas, Bayrou a peut-être « quitté » ses ex-acolytes de l’UDF pour draguer le peuple de gauche, les « déçus des Verts et du PS », comme l’affirme justement la tête de liste NC.

Mais Cavada a surtout rejoint son ami Sarkozy, au moins depuis les dernières municipales où il s’est présenté sur une liste commune avec Christine Lagarde dans le 12e arrondissement de Paris. Un mariage censé narguer François Bayrou inévitablement.

Le chef des centristes oranges « déraille »t-il vraiment, selon l’expression de Dany Cohn-Bendit ? Certainement, d’après Cavada. Pourquoi ? Car Bayrou n’offre qu’une « querelle de mots » : des diatribes contre le chef de l’état.

Et ce, au lieu d’éclairer les « électeurs avec des choix » clairs. Le « joker anti-Modem » de Sarkozy se plaît à lui lancer quelques piques. Dont la suivante afin de remarquer la soi-disante absence d’idées : « Robert Schuman doit se retourner dans sa tombe : que fait son héritier (Bayrou) avec le label européen ? »

En fait, le démocrate se tromperait de bataille. En ligne de mire dans son esprit, la présidentielle de 2012. Evidemment, Bayrou ne va pas se cacher. Ce serait « hypocrite », dixit Jean-François Kahn.

Cavada s’en moque. « Cela ne me convient pas », glisse t-il dans le studio de Libération. Avant de glisser benoîtement une petite vanne bien choisie.

Le parti de Bayrou, en vue des prochaines échéances électorales nationales ne serait qu’un « rassemblement, un mouvement ». Comme son nom l’indique (Mouvement démocrate), en effet. Bonne déduction, Cavada…

 

P.L

Laisser un commentaire

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
MoDem de l'Ariège |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...
| UNI ...