le Canard de l’Etang

9 juin 2010

Daniel Cohn-Bendit et ses « noms d’oiseaux »

Daniel Cohn-Bendit et ses

Daniel Cohn-Bendit ne changera pas. Pas « à quelques années de la retraite », comme il le dit si bien sur le plateau du Grand Journal de Canal Plus. Invité de Michel Denisot, le leader d’Europe Ecologie (EE) a été contraint, lundi 7 juin, de justifier le week-end mouvementé des écologistes, tiraillés entre partisans de l’ex-enfant terrible de Mai 68, en faveur d’une candidature à la prochaine présidentielle d’Eva Joly, d’un côté, et proches de la jeune direction des Verts, de l’autre – le jeune N°2 du parti, Jean-Vincent Placé voudrait plutôt que la patronne Cécile Duflot représente les Verts en 2012.

Dany le Vert assume avoir traité Jean-Vincent Placé de « crétin » après que celui-ci eut évoqué, durant la convention de EE, « la (Joly) vieille éthique ». 

Censés en principe réfléchir à l’avenir d’ Europe Ecologie – pour l’instant, qu’un « rassemblement qui veut devenir une force politique, la troisième en France », dixit Daniel Cohn-Bendit -, suite à leur bon résultat aux dernières régionales, après les précédentes élections européennes, les écolos ont donc, tels des éléphants socialistes, préféré se chamailler au grand jour. Et pour le plus grand plaisir des journalistes, amenés, forcément, à se gausser.

Daniel Cohn-Bendit, face à la gentille moquerie de Jean-Michel Aphatie, se défend : « Et alors ? Qui ne le dit pas, ‘crétin’ ? » (…) « Je suis sûr qu’à RTL, les journalistes se chamaillent, se traitent parfois de noms d’oiseau ! » Réponse immédiate du chroniqueur : « Mais pas à l’antenne ! » Certes, sauf que les journalistes restent plus cachés, à l’ombre des caméras et des sunlights…

« Le grand chef de l’UMP dit : ‘Fermez vos gueules’ » (Daniel Cohn-Bendit)

Réalisant ensuite que sa pique adressée à Jean-Michel Aphatie n’allait pas fonctionner, Daniel Cohn-Bendit tente une énième fois de se justifier. A propos d’Europe Ecologie, certaines attitudes  de Verts « l’irritent » et il dit « les choses » comme il « les pense ». Selon lui, il est bon de s’engueuler au sein d’une équipe (politique) avant de mettre les problèmes sur la table.

« EE n’est pas encore une famille », regrette t-il, amer, avant de s’en prendre au chef de l’Etat, le ton sec, la voix sérieuse : « L’UMP, non plus, n’en est pas une. Il y a un grand chef qui lance des ‘fermez vos gueules’ ! Et c’est pour ça qu’il n’y a pas de noms d’oiseaux…»

La tentation était trop forte pour ne pas y résister…

P.L

Laisser un commentaire

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
MoDem de l'Ariège |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...
| UNI ...