le Canard de l’Etang

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2011
11 septembre 2011

Primaire socialiste : bataille verbale entre adversaires


La primaire socialiste approche, la bataille des mots entre candidats s’accentue. Normal, les prétendants au titre doivent se distinguer les uns des autres…

La règle du jeu ? Tacler son adversaire. Bien sûr, ce n’est pas le favori des sondages qui enchaîne le plus de piques verbales. Bien au contraire. François Hollande, en tête dans les intentions de vote selon les instituts de sondage, reste poli et calme face aux avalanches de reproches que ses concurrents lui adressent.

On l’attaque, en particulier, sur son bilan à la tête du PS (1997-2008). Martine Aubry, qui l’a remplacé voilà trois ans, confie : “Quand j’ai pris le Parti socialiste, nous faisions pitié.

La petite phrase la plus virulente de ces derniers jours émane toutefois de la Dame du Poitou. Ségolène Royal s’en est pris violemment à François Hollande -avant de démentir le confidentiel que Le Figaro avait publié sur ce sujet. Son “point faible, c’est l’inaction, dit-elle. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisée en trente ans de vie politique? Une seule?

“Elle est méchante”

L’ex-candidate socialiste de 2007 a aussi tapé sur la maire de Lille, sa rivale lors du Congrès de Reims de 2008 : “Sa seule expérience électorale, c’est une législative perdue en 2002. Passer de rien à une campagne présidentielle, ce n’est pas facile. “ Tremblez…

Elle est méchante, Ségolène Royal ? Oui, “profondément”, répond Christine Boutin. Vraiment ? Non, pas du tout, se défend la socialiste : «C’est gentil ce que je dis. Si on ne dit rien, ce n’est pas rigolo.” En tout cas, Ségo n’est pas une “chochotte”

Méchante“ et “illuminée“, donc… mais aussi (presque) menteuse, selon “l’outsider” Manuel Valls. Au Parisien qui lui demandait une réaction à la proposition de Ségolène Royal de ne “pas augmenter les impôts“, le maire d’Evry répond : “C’est tromper les Français et je veux qu’on en débatte“. Selon Le Figaro, il aurait même comparé la présidente du Poitou-Charentes à “Nagui“. Boum…

Manuel Valls attaque aussi la maire de Lille et le président du Conseil général de Saône-et-Loire, mais de manière plus mesurée : “Quand j’entends Martine Aubry et Arnaud Montebourg dire qu’il ne faut pas accompagner le système capitaliste ou qu’il faut démondialiser, je dis : « Attention, ce sont les accents d’une gauche des années 1970.

Taper sur son advesaire de manière courtoise

Le strauss-kahnien Valls défend, par ailleurs, l’ex-DG du FMI, rentré, il y a peu, en France… pour mieux critiquer ses concurrents socialistes : “Ceux qui attaquent l’homme -d’une manière que je considère comme peu noble- comme l’a fait Arnaud Montebourg, ceux qui semblent se détacher de DSK, parce que ce serait moins populaire d’être son ami, comme l’a fait (…) Martine Aubry, oublient l’équation politique du bonhomme”, a jugé Manuel Valls.

Le plus souvent, la critique de son adversaire se fait dans la courtoisie. La preuve avec Arnaud Montebourg, chantre de la guerre contre la corruption, qui réagit à l’affaire Guérini : “Je veux remercier Harlem Désir qui a eu les mots qu’il fallait. Je regrette que sa position n’ait pas été celle du parti précédemment. On ne peut pas combattre l’affairisme du sarkozysme (…) si nous-mêmes ne sommes pas intraitables avec les nôtres”, a souligné le député de Saône-et-Loire.

Arnaud Montebourg, auteur d’un rapport ultra-critique sur la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône, avait tout de même déploré que ses avertissements aient été “méprisés, que son travail ait été dénigré et son rapport enterré” par la direction du PS, donc par Martine Aubry.

P.L

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
MoDem de l'Ariège |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...
| UNI ...